orthopedic pain management

Publié par Maya

Et si on parlait de l’éjaculation précoce…

L’éjaculation précoce est un phénomène courant chez de nombreux hommes et ce problème touche environ 35 % des hommes dans le monde.

Ce complexe ou cette forme de handicap gâche le plaisir sexuel de nombreux couples et frustre de nombreux partenaires lors des rapports sexuels ou l’éjaculateur précoce ne peut contrôler ce moment fatidique de l’éjaculation.

Quelles sont les solutions pour remédier à ce problème ?

Déterminer les causes pour trouver les solutions

Parmi les causes décelées pour expliquer le phénomène de l’éjaculation précoce dite primaire chez de nombreux hommes, on note surtout des affections ou des traumatismes d’ordre psychologiques. L’anxiété de performance, des traumatismes psychologiques, peur d’être surpris, problème d’identité, conflits ambigus ou non réglés avec des femmes, ambivalence sont bien souvent parmi ces causes.

Pour les causes qui concernent l’éjaculation précoce dite secondaire, elles viennent souvent de consommation de drogues, de troubles érectiles, d’infections de l’urètre et problèmes, là encore, et bien souvent d’anxiété.

Afin de lutter contre ce problème, pour satisfaire son ou sa partenaire et tenir plus longtemps au lit, différentes solutions peuvent être tentées, l’utilisation d’énergisants, alternance des préliminaires et de la pénétration, variation dans les positions, faire des pauses, changer de cadre, et surtout lorsque les deux partenaires se connaissent bien de pouvoir dialoguer ensembles et remédier ensembles selon différentes façons à ce problème qui concerne bien le couple…

Il existe des solutions pour tenir plus longtemps, il suffit juste de les connaître pour les mettre en œuvre…

Les différentes solutions pour lutter contre l’éjaculation précoce

Afin de combattre et de lutter contre l’éjaculation précoce, différentes solutions existent.

Parmi celles-ci on peut parler de stimulants ou compléments à base de plantes, d’énergisants, d’un médicament particulièrement recommandé contre ce trouble et délivré sous ordonnance médicale, et enfin de différentes techniques et méthodes à savoir mettre en œuvre…

Sous forme de nutriments, d’huiles essentielles ou de crèmes, les plantes offrent leurs actions dans des produits qui peuvent également lutter pour les troubles sexuels. Les plantes offrent des traitements naturels qui sont transmis depuis des millénaires que l’on retrouve aujourd’hui sous la forme de comprimés en compléments alimentaires (Ashwagandha) ou de sprays (Penisso Delay ou Orgasm control Spray), des produits vendus sur le site “Amazon”.

Les stimulants et les énergisants sont également de bons remèdes notamment dans l’apprentissage d’un meilleur contrôle de soi. Au premier abord on pourrait penser le contraire, pourtant, pour lutter contre l’éjaculation précoce, les jeux sexuels, les sextoys, les aphrodisiaques, les films pornographiques, les boissons stimulantes ont un rôle très intéressant à jouer dans cette thérapie.

Pour ce qui concerne un traitement médicamenteux uniquement délivré sous ordonnance, mais qui a su faire ses preuves et est particulièrement reconnu efficace dans le trouble de l’éjaculation précoce, vous pouvez demander conseil à votre médecin pour prendre du Priligy dont l’agent actif principal est la dapoxetine.

Apprendre à retarder son éjaculation

Pour maîtriser au fil du temps son éjaculation il convient d’apprendre selon différentes techniques et méthodes à la retarder du mieux possible. Il convient de retrouver un meilleur contrôle de soi et donc de retrouver une meilleure confiance en soi.

La respiration est un bon début, des exercices de respiration profonde par le ventre et non par le thorax permettent de se mettre en condition pour reprendre le contrôle. Naturellement, votre médecin traitant reste à l’écoute pour vous conseiller sur les différents moyens disponibles pour lutter contre ce trouble, n’hésitez pas à en parler…

Pour un couple, le dialogue reste essentiel, ensemble il convient de parler des plaisirs et désirs de l’un et de l’autre, d’apprendre à faire des pauses, d’essayer de nouvelles positions, d’alterner les pauses et la pénétration par des mouvements de va-et-vient, d’utiliser des jouets sexuels, l’essentiel étant bien la communication qui reste essentielle et possible surtout pour un couple qui se connaît bien mais reste frustré sur le plan sexuel, la culpabilité ne doit pas prendre le dessus, à deux, le problème peut être mieux résolu !

Pour tenir plus longtemps au lit et agrémenter vos ébats sexuels, vous pouvez tester différentes petites astuces qui permettent de retarder l’éjaculation.

La masturbation compte parmi les méthodes qui permettent de contrôler son éjaculation mais attention car si elle est pratiquée trop fréquemment elle accentue le réflexe éjaculatoire, ainsi, pour l’éjaculateur précoce il est conseillé de se masturber avant un rapport ou encore mieux, avec la complicité de son ou sa partenaire, faire entrer cette masturbation dans le scénario des préliminaires le tout en se concentrant essentiellement sur les sensations reçues que sur des contractions…

Par ailleurs quelques petits exercices pour muscler le muscle PC ou pubo-coccygien avant un rapport peuvent être bénéfiques, pour cela il faut suivre l’exercice de Kegel pour mettre en œuvre les petites séries de contractions préconisées. Sinon, l’exercice du “stop-pipi” qui vise à interrompre le jet d’urine est également un bon exercice pour renforcer le muscle PC.

Naturellement avoir une bonne hygiène de vie est important, l’abus d’alcool, de tabac et autres substances dangereuses pour la santé sont à proscrire. Ne perdez jamais de vue que l’éjaculation précoce est souvent la cause de la séparation d’un couple c’est pourquoi il ne faut jamais hésiter à aborder le problème avec sa moitié afin de remédier ensemble à ce souci pour trouver à deux un véritable épanouissement sexuel pour enfin découvrir le plaisir ultime ensemble…

N’hésitez pas non plus à découvrir et varier les positions sexuelles !

Découvrez les produits phares du moment...


VOUS SOUHAITEZ RÉAGIR À CET ARTICLE ?